« Il fallait vraiment être méticuleux… »

Le Télégramme / Jean-Luc Padellec

Dans Le Télégramme papier du 23 novembre 2021 (article en ligne ici), cette anecdote sur un dysfonctionnement lors de l’importation par l’imprimeur des horaires des marées : résultat, le calendrier 2022 des pompiers de Brest métropole, Landerneau et Saint-Renan propose l’agenda des marées… 2021. Des choses qui arrivent…

Ce qui nous intéresse ici, c’est l’explication fournie benoîtement par le président de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Brest :

C’est contrariant, mais on n’y peut rien. On n’a pas vu l’erreur quand on a reçu les bons à tirer, car on fait confiance, et il fallait vraiment être méticuleux pour s’en rendre compte.

Accordons à ce monsieur le fait que la relecture-correction d’un calendrier (et sa fabrication en général) est une tâche difficile et ingrate, mais cet « il fallait vraiment être méticuleux pour s’en rendre compte » est le plus bel hommage – involontaire – rendu à notre profession.

Oui, à chaque étape de l’élaboration d’un produit imprimé, que ce soit le dernier prix littéraire attribué à Galligrasseuil ou le calendrier des pompiers, il faut vraiment être méticuleux. Chez nous, c’est une seconde nature… et un métier.